Accéder au contenu principal

Catégorie : Analyse

De gauche à droite l'imame Kahina Bahloul, la théologienne Anne Soupa et la rabbine Floriane Chinsky,

Religions : bastion des boys’ club

Lorsqu’il s’agit de religion, les femmes sont-elles condamnées à être des éternelles servantes de l’ombre, que ce soit dans le christianisme, l’islam ou le judaïsme ? Écartées des positions de pouvoir, certaines ont décidé d’arrêter d’être de simples figurantes.

Une femme qui vient d'accoucher, debout, regarde épuisée un sextoy, son ventre est gonflé, elle a des vergeture et porte une culotte filet d'hôpital avec une serviette hygiénique

Le sexe après l’accouchement, terrain oublié des violences gynécologiques

Blagues graveleuses, conseils déplacés, injonctions impérieuses… Certain·e·s professionnel·le·s de santé usent de leur position pour inciter les femmes à reprendre rapidement une vie sexuelle après leur accouchement. Sans tenir compte de leurs douleurs, de leurs doutes ou des conséquences sur leur vie privée.

Femme allongée vue de haut, dont on voit la cicatrice du sein droit, elle a le crane chauve et exprime la tête sur des cousins un visage de plaisir.

Quelle vie sexuelle avec un cancer du sein ?

La sexualité peut-elle survivre à un cancer du sein ? Un sujet trop souvent laissé de côté, tant la lutte contre la maladie semble faire passer au second plan la question du désir.

Une femme de trois quart nous regarde la main sur la bouche un tatouage sur l'épaule avec un coeur et le texte "Casseuse d'ambiance"

Les féministes ont-elles perdu le sens de l’humour ?

« Combatives », « interconnectées », « activistes », « sur tous les fronts ». Tel est le portrait que l’on dresse des nouvelles générations féministes. Mais l’humour y a-t-il sa place ? Si vous en doutez encore, cet article devrait finir de vous convaincre.

Rihanna en fourrure verte micro en main, cuissarde vertes et lunettes vertes. En arrière plan les lettres BBHMM pour le slogan Beach better have my money

Le féminisme doit-il être gratuit ?

Tout travail mérite salaire. Tout le monde est d’accord sur ce point, non ? Pourtant, dans le milieu du militantisme, notamment féministe, de nombreuses expertes animent conférences et ateliers sans aucune rétribution financière. Une précarité qui met en danger à long terme l’accès au savoir.

Drapeau de la fierté non-binaire avec quatre bandes horizontales en partant du haut jaune blanche violette et noir

Féminisme et non-binarité, est-ce antinomique ?

Peut-on être féministe lorsque l’on ne se considère pas femme ? Pour répondre à cette épineuse question, nous avons interrogé deux militantes féministes gender-fluid : Charlee et Katie. Aucune des deux ne se reconnaît en tant que femme, pourtant, elles ne doutent pas de leur engagement féministe. Les deux sont-ils compatibles ? Éléments de réponse.

Illustration d'une femme seins nus, le torse bombé, qui regarde au loin, cheveux dans le vent, un soutien-gorge sur les yeux, à la manière d'œillères.

Cachez ce sein !

Dès lors que l’on s’attaque à l’apparence, les injonctions adressées à la gent féminine sont nombreuses, qu’elles soient esthétiques, corporelles ou vestimentaires. Et en la matière, le soutien-gorge occupe une place de choix.