Accéder au contenu principal

Soro-cité·e·s : votre programme féministe pour 2022

Quelles propositions féministes aimeriez-vous voir figurer dans les programmes de 2022 ? Prenez la parole !

Comme chaque semaine, on vous donne la parole. Dans notre numéro 25 du samedi 21 novembre, nous vous demandions quelles propositions féministes vous aimeriez voir figurer dans les programmes de 2022. Voici vos réponses.

Emmanuelle, 29 ans

Au programme, j’aimerais voir : la formation des enseignants à l’éducation non genrée, des campagnes choc dans les médias relatives aux violence sexistes et sexuelles, l’instauration de quotas dans toutes les administrations publiques… Et enfin, la possibilité de don d’ovocytes sans pré-requis d’âge, de situation maritale ou de statut de maternité. 

Déborah, 36 ans

Déjà la base : l’écriture inclusive est une écriture égalitaire et donc un enjeu politique. Réhabiliter la place du féminin dans la langue et reconnaître leur égalité symbolique dans les discours est un premier pas car le discours formate les représentations.

On pourrait proposer tout simplement – radicalement – un renversement du système militaro-capitaliste. Patriarcat et capitalisme sont deux systèmes d’oppression et d’exploitation profondément imbriqués. L’exploitation des femmes – en particulier les femmes racisées – est au cœur de la mondialisation et du patriarcat. Pour financer ce changement de système, taxons la finance et abolissons l’état militaire.

Marie, 29 ans 

Ce n’est pas vraiment une proposition, mais je pense que la question de l’écoféminisme est centrale. Je suis assez persuadée que l’ensemble des dominations dans le monde ont un impact très négatif sur la planète, que l’on détruit à petit feu. Le patriarcat est l’une de ces dominations. Les valeurs de force, de puissance, de maîtrise qu’on inculque comme étant des valeurs présupposées masculines ont forcément un impact sur tout le reste du vivant. C’est en cassant ces clichés de genre, en permettant aux femmes de retrouver une place dans le monde, que l’on pourra retrouver un équilibre moins oppressant.

Clémentine, 36 ans

Un congé paternité obligatoire !Dans les pays où le congé est obligatoire pour les deux parents, cela permet de passer outre la culpabilité vis-à-vis à l’employeur. L’égalité commence là, dans l’apprentissage des compétences aux premiers jours de la vie de l’enfant, sans quoi le déséquilibre s’installe.

Manon, 27 ans

Plus de place pour les femmes dans les médias. Les médias sont le reflet du patriarcat et de l’invisibilisation des minorités. C’est pourquoi il est important de voir d’autres personnes que des hommes cis, surtout quand on parle de sujets qui ne les concernent pas (les règles, le port du voile, le harcèlement de rue..). Les femmes ne représentent que 24% du temps occupé dans les médias (et que dire des femmes trans, des femmes racisées etc). Il faut montrer divers profils, représenter la société dans son ensemble.

Continuez la conversation
dans les commentaires ci-dessous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s