Accéder au contenu principal

Soro-cité·e·s : Féminisme et religion sont-ils incompatibles ?

Prenez la parole : Féminisme et religion sont-ils incompatibles ?

Dans notre newsletter numéro 24, nous vous avons donné la parole sur votre vision de la religion et du féminisme. Voici vos réponses.

Louisiane, 28 ans

Non, ce n’est pas incompatible. C’est juste une question d’équilibre et d’écoute de ses valeurs et de ses propres choix pour son corps. Une religion ne doit pas décider de ton corps, ni de tes choix personnels sur ta sexualité, ta volonté d’avoir des enfants ou de te marier. Si tel est le cas, alors pour moi c’est de l’emprise qui va au-delà de la religion !

Anna, 26 ans

Je suis juive pratiquante… et féministe pratiquante ! Mon identité est variée et je remets en questions les coutumes qui ont eu pour objectif de dominer les femmes.
J’ai créé un cercle d’étude des textes de la tradition juive pour jeunes, où nous accueillons chaque semaine des personnes de confessions variées et où nous analysons l’actualité. Je veux participer à redonner une vraie place aux femmes dans le monde religieux, qu’elles étudient au même titre que les hommes, qu’elles puissent accéder au culte, de la même manière… que l’égalité soit totale !

Clémence, 28 ans

Je pense que féminisme et religion ne sont pas incompatibles dans l’absolu, mais actuellement oui. Il faut redéfinir les religions en incluant les femmes (ou considérées comme telles, la communauté LGBTQIA+, l’antiracisme, l’antivalidisme….) Il faut redéfinir les religions de l’intérieur, car leur idées touchent une majorité de personne dans le monde et les discriminations font actuellement, selon moi, beaucoup de mal.

Clotilde, 25 ans

Je suis féministe parce que je suis chrétienne. Que ma spiritualité est une spiritualité d’amour et de liberté. Une spiritualité qui met au centre l’amour et la fraternité. Alors en tant que catholique, ça me paraît normal de me battre pour l’égalité salariale, la reconnaissance de la PMA en France etc.

Aude, 32 ans

Non, en tout cas je ne le ressens pas comme ça. Je suis catholique et néo-feministe. Pour moi, c’est à l’Église d’évoluer, pas aux femmes de s’adapter. Et on peut trouver une véritable émancipation dans la religion et la foi, des images féminines et libres très fortes. Ça permet aussi parfois d’aborder les féminismes non-occidentaux qui ne pensent pas que l’un et l’autre s’excluent nécessairement.

Continuez la conversation
dans les commentaires ci-dessous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s